Cover for De la création à l'impression (Episode 2) article

Savez vous que la société Pantone®, dans ces débuts, fabriquait des vernis pour recouvrir les ongles de ces dames ?
Aujourd'hui nous les connaissons surtout pour leurs nuanciers utilisés dans le domaine de l'impression et de l'industrie.
Car si ces "Pantoniers" sont utiles pour les coloristes, ils sont devenus des référentiels dans le domaine de la couleur.
Ils nous servent à communiquer, rechercher et contrôler des teintes.
Mais attention ! mal utilisé, ils pourraient générer beaucoup de problèmes ...

Recherche de teinte

Les nuanciers papier n'ont comme seule vocation que d'aider au choix d'une couleur mais n'ont pas la prétention d'être suffisamment précis pour permettre le contrôle d'une teinte.
Le contrôle visuel dépend aussi de l'état de votre Pantonier, de l'environnement lumineux dans lequel vous allez visualiser vos couleurs et ... de vous !
Car vous le savez sûrement, la couleur est subjective.
Dès le premier jour d'utilisation, vos nuanciers peuvent avoir des écarts importants.
Les couleurs imprimées sur un nuancier Pantone® ne peuvent pas avoir des valeurs absolues et sont forcément reproduites avec des tolérances.

Sans oublier les mises à jour.
L'actuel nuancier Pantone® solid coated contient 2163 couleurs, et le vôtre ?


Alors le numérique ?
C'est en effet la solution la plus fiable car en utilisant un spectrophotomètre et un logiciel adapté cela nous apporte les avantages suivant :
- Précision de la mesure
- Utilisation des valeurs spectrales ou Lab officielles
- Pas d'interprétation de la couleur
- Maitrise des conditions avec lesquelles la mesure est réalisée.
- Quantification précise de l'écart entre la couleur mesurée et la valeurs de référence.
- Enregistrement et partage des informations pour une meilleure communication.
- Mise à jour des nuanciers
- Recherche de teinte plus fiable et plus rapide.
- Création et utilisation de nuanciers personnalisés (échantillons de cuirs, de tissus, vinyle, etc...)

Les couleurs mesurées sur les pantoniers ont des écarts par rapport aux valeurs Lab officielles

Coraye intègre une fonction de recherche de teinte dans son module "Color Finder" qui permet de trouver la couleur de référence la plus proche par rapport à un échantillon mesuré et d'en quantifier l'écart (Delta E).

Uniformiser les Nuanciers PANTONE®

Tout dépend de votre source et de votre univers de production.
La voie royale est l'utilisation de table de couleurs contenant les données spectrales, car ils permettent des adaptations tels que la prévision de la métamérie, du changement d'angle observateur et d'illuminant et bien plus encore.

On peut acquérir un fichier spectral de référence auprès de Pantone®, par exemple.
Un RIP dont l'éditeur a acheté la licence d'utilisation contient les bibliothèques avec les valeurs maître de Pantone®, RAL®, HKS® ou d'autres, aux normes de l'imprimerie (D50/2° M1).
Mais uniquement les nuances disponibles au moment de l'achat de votre RIP … Et si vous devez produire aux normes D65/10° (industrie textile et autres) vous faites comment ?

"Ce n'est pas grave" diriez vous, je ne travaille qu’avec les normes de l'imprimerie et j'ai ma licence Adobe® et tous les nuanciers qui vont avec !
Euh non, il y a un petit souci avec les nuanciers de la suite Adobe® (et d'autres logiciels). Ils sont « M2 » , c'est à dire zéro UV dans la lumière.

Et généralement les normes en vigueur en production sont en « M0 » ou « M1 » donc avec UV.
Puisque les supports ET les encres ont une réaction plus ou moins accentuée aux UV on devine facilement le problème si on imprime en utilisant des données « M2 »
Parfois vous êtes contraint d'utiliser différents RIP, pilotes d'impression ou systèmes d'épreuves, chacun d’eux utilise ses propres bibliothèques.
Par conséquent il arrive qu’une teinte peut être imprimée avec des écarts parfois importants.
Quand il faut changer le moyen d'impression pour une raison ou une autre cela peut devenir un vrai casse-tête.
Il faudrait alors homogénéiser les bibliothèques pour au moins avoir déjà un socle commun.

Mais n'importe quelle bibliothèque ne peut pas être utilisé avec n'importe quel RIP ou logiciel (suite Adobe® par exemple).
Nombreux sont les types de fichier propriétaire.
Et quid des références maison ? On ne les trouve généralement pas dans les bibliothèques standard et on se résout à utiliser un Pantone® ou un autre ton direct plus rapprochant qui peut atteindre un ∆ très, très élevé …
Soit on imprime tel quel ou bien on s'acharne à rattraper du mieux possible avec la méthode “try & error”.

Coraye permet d'importer de nombreux format de tables de couleurs provenant des RIP ou des logiciels tel que la suite Adobe®.
L'idée est d'utiliser une seule et même référence de tons directs et de la déployer sur tous vos logiciels, vos flux, ou vos RIP.

Pour en savoir plus, visitez le site www.coraye.com
ou bien contactez nous
Email: contact@coraye.com

Share:

Recents posts